Traçabilité métrologique: Vos étalonnages sont-ils traçables?

De Heikki Laurila 25/01/19 13:24
Trouvez-moi sur:

Qu’est-ce que la traçabilité métrologique et comment pouvez-vous en être garant?

Traçabilité métrologique: Vos étalonnages sont-ils traçables?

Lorsque l’on étalonne, la traçabilité métrologique est un élément fondamental. Si les étalonnages que vous réalisez dans votre usine ne sont pas traçables, vous ne savez pas s’ils sont corrects et donc il est inutile de les faire.

En pratique, on rencontre des termes tels que « traçabilité de l’étalonnage », « traçabilité des mesures », ou parfois
simplement le mot « traçabilité », bien que formellement il soit plus correct de parler de « traçabilité métrologique ». L’usage simple du mot « traçabilité » peut porter à confusion car il est aussi associé à de nombreux autres  contextes tels que la traçabilité des matériaux, la traçabilité des documents, la matrice de traçabilité des exigences, etc.

Aux États-Unis, la « traçabilité NIST » est probablement le terme le plus souvent utilisé. Le NIST (National Institute of Standards and Technology) a adopté la définition internationale du VIM (Vocabulaire International de
Métrologie) de la traçabilité métrologique, qui est expliquée dans le chapitre suivant.

Voyons tout d’abord la définition formelle de la traçabilité métrologique, puis nous discuterons de ce que vous devez faire afin de pouvoir dire que les étalonnages de votre usine sont traçables.

Télécharger gratuitement cet article en cliquant sur l’image ci-dessous :

Traçabilité métrologique: Vos étalonnages sont-ils traçables?

Définition formelle de la traçabilité

La définition formelle de la traçabilité métrologique est la suivante:


Propriété d’un résultat de mesure selon laquelle ce résultat peut être relié à une référence par l’intermédiaire d’une chaîne ininterrompue et documentée d’étalonnages dont chacun contribue à l’incertitude de mesure.


Cette définition est basée sur la définition officielle qui est donnée dans les normes décrites dans le chapitre « Références » à la fin de cet article.

Il est vrai que cette définition comporte beaucoup de mots pompeux. Nous allons donc l’expliquer pour qu’elle soit plus pratique et plus facile à comprendre.

La traçabilité métrologique de l’étalonnage peut être représentée sous forme de pyramide.

Image 1: La traçabilité métrologique de l’étalonnage peut être représentée sous forme de pyramide. La pyramide
illustre comment les différents niveaux de traçabilité sont situés. Comme tous vos instruments de process sont situés dans le niveau inférieur, leur traçabilité dépend de tous les niveaux supérieurs.

La chaîne de traçabilité de l’étalonnage/métrologique en pratique

Étudions ce que sont la traçabilité métrologique et la chaîne de traçabilité en pratique, dans une usine de transformation classique, en regardant du bas vers le haut de la pyramide:

  • Dans votre usine, vous avez de nombreux instruments de process, comme des transmetteurs, par exemple, qui sont étalonnés régulièrement à l’aide de votre calibrateur de process, ou étalon de travail.
  • L’étalon de travail est généralement envoyé à un laboratoire d’étalonnage externe pour être étalonné, en s’assurant qu’il s’agisse de l’étalon de référence du plus haut niveau dans votre usine. Ou alors, le calibrateur de process peut aussi être étalonné en interne dans l’usine, en utilisant un étalon de référence plus précis.
  • Le ou les étalons de référence du niveau le plus élevé de votre usine sont envoyés à un laboratoire d’étalonnage externe accrédité, de préférence, pour être étalonnés.
  • Le laboratoire d’étalonnage externe étalonne ses étalons afin de garantir la traçabilité en fonction d’un laboratoire d’étalonnage national, ou organisme similaire.
  • Les laboratoires d’étalonnage nationaux travaillent avec des laboratoires de niveau international et font des comparaisons inter-laboratoires, garantissant ainsi que leurs étalonnages sont au même niveau.
  • Les laboratoires de niveau international basent leurs mesures sur des comparaisons internationales, des définitions internationales et l’application du système d’unités international (système SI).

La traçabilité métrologique de l’étalonnage peut aussi être présentée sous forme de chaîne.

Image 2: La traçabilité métrologique de l’étalonnage peut aussi être présentée sous forme de chaîne. La chaîne illustre relativement bien le fait que tout ce qui se trouve en dessous d’un certain maillon n’est pas traçable si ce maillon est cassé.

Plus vous remontez la chaîne, moins grande est l’incertitude, c’est-à-dire que la précision est meilleure. L’exemple pratique simplifié ci-dessus montre comment la mesure d’un process que vous réalisez dans votre usine est traçable jusqu’à un niveau international par le biais d’une chaîne ininterrompue de mesures. Comme le dit le vieux
dicton, « une chaîne a la force de son maillon le plus faible ». Si un maillon de la chaîne est manquant (ou n’a pas été réalisé), toutes les mesures en dessous de ce niveau ne sont pas traçables et sont suspectes.

Certaines conditions doivent être respectées avant de pouvoir dire que vos mesures de process sont traçables; nous développerons ce sujet dans les chapitres qui suivent.

Quand pouvez-vous dire que vos mesures sont traçables?

Étalonnages réalisés en temps et en heure

Tous les étalonnages de la chaîne de traçabilité doivent être réalisés à intervalles réguliers. Il ne suffit pas de faire étalonner votre étalon de référence une fois et de continuer à l’utiliser pendant des années sans le faire ré- étalonner. L’étalonnage de tout appareil de mesure ne reste valide que pendant une période définie. Donc, la traçabilité expire quand l’étalonnage expire.

Chaque étape doit être documentée

Chaque étalonnage de la chaîne de traçabilité doit être documenté. Ceci signifie bien sûr que les résultats de
l’étalonnage sont documentés dans le certificat d’étalonnage, mais aussi que la procédure d’étalonnage s’effectue en fonction d’une procédure écrite conformément au système de qualité de la société.

Clairement, un étalonnage sans certificat d’étalonnage n’est pas un étalonnage correct, et encore moins traçable. Il va sans dire également que si l’étalonnage s’effectue sans suivre de procédure documentée dans un environnement sans système de qualité, l’étalonnage n’est pas fiable et ne peut pas être prouvé comme étant traçable.

Chaque étape doit inclure l’incertitude de la mesure

Comme le dit la définition, il est également important que pour chaque étape d’étalonnage de la chaîne de traçabilité, l’incertitude de la mesure soit documentée.

Si les informations d’incertitude sont manquantes pour l’étalonnage, vous ne pouvez pas dire que celui-ci est traçable. La principale raison est que sans connaître ni documenter l’incertitude, vous pourriez étalonner un appareil de mesure juste avec un autre qui l’est moins. Ou alors, la procédure d’étalonnage pourrait provoquer une incertitude tellement importante que l’étalonnage ne serait ni correct, ni traçable.

Étalonnages internes à l’usine

Typiquement, les activités d’étalonnage internes d’une usine de transformation ne sont pas accréditées, ce qui signifie qu’elles ne peuvent pas produire un certificat d’étalonnage accrédité. Ceci est tout à fait acceptable : dans la plupart des cas, il n’est ni raisonnable ni nécessaire d’obtenir une accréditation. Vous pourriez bien sûr utiliser un service d’étalonnage accrédité externe qui viendrait et réaliserait les étalonnages de vos instruments de process, mais en pratique, dans la plupart des cas, ceci serait disproportionné. Tout cela, bien sûr, en s’assurant que votre usine suive un système de qualité tel que la norme de qualité ISO 9001. Dans certaines industries régulées ou pour certaines mesures d’importance critique, l’étalonnage accrédité des instruments de process peut valoir la peine.

Lors des étalonnages internes dans votre usine, vous pouvez transférer la traçabilité d’une référence à une autre, ou aux instruments de process, même plusieurs fois sur plusieurs niveaux. Ceci est faisable tant que les exigences de base sont suivies, comme, par exemple, ce qui suit:

  • les résultats d’étalonnage sont documentés dans un certificat
  • il existe un nombre suffisant de procédures sur la manière de réaliser l’étalonnage
  • il existe un système de qualité
  • la formation et les compétences des travailleurs sont adéquates et documentées dans des registres
  • l’incertitude de l’étalonnage est connue et documentée

Étalonnage externes – accrédités ou non?

Pour introduire la traçabilité dans votre usine, envoyez vos étalons de référence à un laboratoire d’étalonnage externe pour les faire étalonner. L’utilisation d’un laboratoire d’étalonnage accrédité est fortement recommandée. Il n’est pas obligatoire d’utiliser un laboratoire accrédité, mais si vous utilisez un laboratoire non accrédité, vous devez veiller (par audit) à ce que le laboratoire soit traçable, ce qui signifie, par exemple que:

  • la traçabilité de ce laboratoire est documentée
  • son système de qualité et les procédures correctes fonctionnent correctement
  • les compétences des travailleurs sont adéquates
  • l’incertitude de l’étalonnage est correctement calculée
  • l’incertitude de l’étalonnage est acceptable pour l’utilisation que vous en faites

Pour trouver toutes les informations nécessaires, il faut que les compétences spécifiques de la personne qui réalise l’audit du laboratoire soient très bonnes. S’il s’agit d’un laboratoire accrédité, vous savez que des auditeurs compétents réalisent régulièrement l’audit du laboratoire, en veillant à ce que tout soit en ordre. Donc, l’utilisation d’un laboratoire d’étalonnage accrédité vous simplifie grandement la tâche.

Quoi qu’il en soit, il reste toujours une chose qui ne tient qu’à vous, et c’est le dernier point de la liste ci-dessus: vous devez vous assurer que l’incertitude du laboratoire utilisé est adéquate pour vos étalons de référence et adaptée à vos besoins. Il existe souvent des certificats d’étalonnage accrédités où l’incertitude totale de l’étalonnage est supérieure aux spécifications d’exactitude/incertitude pour l’étalon de référence étalonné.

Donc même si vous utilisez un laboratoire d’étalonnage accrédité pour étalonner vos références, son incertitude peut ne pas être adaptée à vos besoins. Il est bon de se souvenir que même si un laboratoire d’étalonnage est accrédité, ceci ne signifie pas que son incertitude est adaptée et suffisamment réduite pour vous. Il existe un grand nombre de laboratoires d’étalonnage, et ils offrent tous des incertitudes différentes. Il est possible d’obtenir une accréditation pour un laboratoire d’étalonnage qui offre une grande incertitude, mais bien sûr, cette incertitude sera documentée dans le certificat et dans son domaine d’accréditation, de sorte qu’elle soit connue et facile à connaître. Quoi qu’il en soit, quand vous étalonnez vos étalons de référence, vous devez veiller à utiliser un laboratoire qui puisse offrir une incertitude suffisante en fonction de vos besoins.

Si vous utilisez un laboratoire accrédité, vous connaîtrez l’incertitude de l’étalonnage. Cependant, si vous utilisez un laboratoire non accrédité, cette incertitude demeure un mystère. Souvenez-vous qu’il ne suffit pas que le laboratoire dispose d’étalons de référence de bonne qualité. Tout le reste doit l’être également pour que l’étalonnage soit traçable.

Résumé

En bref, reprenons la définition de «traçabilité métrologique»:

Propriété d’un résultat de mesure selon laquelle ce résultat peut être relié à une référence par l’intermédiaire d’une chaîne ininterrompue et documentée d’étalonnages dont chacun contribue à l’incertitude de mesure.

Et résumons ce qu’elle signifie en pratique, c’est-à-dire que chaque étalonnage doit inclure:

  • Certificat d’étalonnage
  • Indication de l’étalon de référence utilisé et traçabilité
  • Suivi de procédures documentées
  • Chaîne ininterrompue d’étalonnage
  • Incertitude de mesure connue
  • Registres de la formation/des compétences des ressources
  • Les étalonnages ne doivent pas expirer
Vous souhaitez imprimer ce texte, le partager avec vos collègues ou obtenir des références utiles en matière de traçabilité métrologique? Téléchargez le texte sous forme de livre blanc (PDF).

Traçabilité métrologique: Vos étalonnages sont-ils traçables?

Bon étalonnage !

 

Original blog post: Metrological Traceability in Calibration – Are you traceable?
Written by Heikki Laurila
Published on: 18.1.2017

Sujets: Traçabilité métrologique

Heikki Laurila

Ecrit par Heikki Laurila

Heikki Laurila is Product Marketing Manager at Beamex Oy Ab. He started working for Beamex in 1988 and has, during his years at Beamex, worked in production, the service department, the calibration laboratory, as quality manager and as product manager. Heikki has a Bachelor’s degree in Science. Heikki's family consists of himself, his wife and their four children. In his spare time he enjoys playing the guitar.

Retour en haut de page

Laisser une réponse

A propos du blog Beamex

Le blog Beamex apporte des informations pertinentes pour les professionels de l’étalonnage, les ingénieurs en intrumentation, métrologie, ainsi que pour les clients potentiels et existants de Beamex. Les posts du blog sont écrits par les experts Beamex ou par des personnes invitées par Beamex à partager leur savoir.

Avertissement


Inscription au blog Beamex